www.raveup60.fr

Musique
Nous sommes le Sam 22 Juin 2024 à 15:39

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 44 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Re: La sociologie des acheteurs et des vendeurs de disques.
MessagePosté: Sam 20 Avr 2024 à 08:43 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam 18 Nov 2017 à 18:31
Messages: 2208
Localisation: Quimper (29)
Christang57 a écrit:
En ce qui me concerne , j'ai commencé à chiner à partir de 1996

Les premières années c'était l'euphorie .

Sur les vides greniers on trouvait tous les styles de musiques pour 2 ou 3 Francs .

On n'étaient pas nombreux à chiner et tout le monde trouvait son bonheur . Ceci a duré une bonne dizaine d'années

Puis petit à petit les chineurs sont devenus plus nombreux et les prix ont eu tendance à augmenter .

Mais il y a encore à faire .

En effet le Pays Bigouden a été un secteur porteur avec beaucoup de gens qui écoutaient du vinyl .

De plus à partir des années 60l'on pouvait se procurer des disques récents provenant des USA ou UK . En effet on connaissait tous quelqu'un qui était dans la marine marchande ou sur les bateaux de péche et qui s'approvisionnaient directement dans les pays cité pendant leurs escales .
Le Pays Bigouden et plus généralement la Bretagne a toujours été en avance musicalement par rapport aux autres régions .
Le premier Festival Rock de Bretagne a eu lieu en 1966 à Pont L'abbé .
Un magasin d'électro ménager de Pont L'Abbé était leader des ventes de vinyls en Bretagne à partir du tout début des années 70 . On y trouvait toutes les nouveautés étrangères en import pratiquement des leurs sorties .
Le plus grand magasin de vente d'instruments de musiques de France se trouvait en Morbihan à Gourin à partir du milieu des années 60 . Ils importaient directement des USA et beaucoup de musiciens de toute la France venaient s'y équiper.
Il y avait aussi à 5 kms de chez moi une boite de nuit qui ne passait pratiquement que du rock dans ses soirées .
Une fois par mois le patron et son disquaire allaient à Londres acheter les dernières nouveautés.
Il y avait aussi tous les week end des bals (1965-1975 ) , dans le pays bigouden on comptait pas loin d'une trentaine de salles .Les jeunes musiciens pouvaient donc jouer tous les week end durant 4 à 5 heures et il y avait de très nombreux groupes sur le secteur , et beaucoup venaient de plus loin ' Nord , Normandie , Belgique , Paris .. ) car les cachets étaient plus importants que dans les autres régions .

Tout cela a fait que beaucoup de personnes se sont intéressés au Rock
Il y a eu aussi le renouveau celtique au début des années 70 et et dans la foulée le Folk Français
Tout ceci faisait qu'ils y avait beaucoup de vinyls qui étaient achetés et pour un certain nombre ceux que l'on retrouvait 20 à 30 ans après sur les vide greniers .

Et la Bretagne et principalement le Finistère est la région ou les foires aux disques et autres conventions fonctionnent le mieux et avec des connaisseurs ( dixit plusieurs disquaires itinérants qui sillonnent la France entière )
Et une ville comme Quimper (80 000 H. )compte 3 disquaires indépendants qui s'en sortent bien en plus de Fnac ou Espace Culturel .
Tout ceci fait que l'on peut rester optimiste quand à trouver des vinyls en vide greniers ou brocantes . Il y a encore pas mal de collections qui dorment dans les greniers


C'est bien cela donne de l'espoir !
Pour ma part, la chine à débuté quelques années plus tard : 1998 1999. Comme je n'avais pas de permis et que je me levais tard, les vide-greniers n'étaient pas trop mon terrain de chasse, j'y allais avec ma mère au mieux vers 11h00. J'ai commencé ma collection dans les dépôt-ventes. On y trouvait des classic rock toutes les semaines pour 20 francs (je ne cherchais pas autre chose). Et comme Christian, dès le milieu des années 2000, il y avait déjà moins de disques, voir pour certains endroits déjà plus rien. Par contre je n'ai jamais croisé de disques de jazz dans mes jeunes années.

_________________
Il y a les albums qu'on cherche, et ceux qu'on trouve.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La sociologie des acheteurs et des vendeurs de disques.
MessagePosté: Sam 20 Avr 2024 à 09:40 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 19 Mar 2017 à 13:18
Messages: 1798
Localisation: le Bout du Monde
Je parlais de 3 disquaires indépendants sur Quimper , mais j'en ai oublié 1 et pas le moindre : Ravy

Dans le télégramme de ce jour à propos du Disquaire Day

Image

_________________
Ah ! Qu'il est doux de ne rien faire - Quand tout s'agite autour de nous !"

http://vapeurmauveproductions.fr/


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La sociologie des acheteurs et des vendeurs de disques.
MessagePosté: Sam 20 Avr 2024 à 12:26 
Hors ligne
Administrateur du site
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu 16 Juil 2009 à 23:18
Messages: 24134
Il est intéressant cet article. Je ne suis pas fan non plus de cet événement, qui fait du disque un objet de consommation comme un autre. Je trouve que le vinyle y perd un peu son âme, et de sa sacralité.
Bon il en faut pour tous le monde, le monde du disque est très diversifié, mais c'est un peu prendre les acheteurs de disque pour des vaches à lait. Et ce budget consacré au Disquaire Day, il aurait été sans doute plus profitable aux petites productions.

Je suis déjà passé devant Betty Roots, sa vitrine donne pas très envie... A tort peut être?

_________________
"Marrant, comme le monde se divise en deux catégories,
ceux qui se lèvent et rentrent avec des disques et ceux qui se lèvent..."
Riton


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La sociologie des acheteurs et des vendeurs de disques.
MessagePosté: Sam 20 Avr 2024 à 12:48 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam 18 Nov 2017 à 18:31
Messages: 2208
Localisation: Quimper (29)
Seb a écrit:
Il est intéressant cet article. Je ne suis pas fan non plus de cet événement, qui fait du disque un objet de consommation comme un autre. Je trouve que le vinyle y perd un peu son âme, et de sa sacralité.
Bon il en faut pour tous le monde, le monde du disque est très diversifié, mais c'est un peu prendre les acheteurs de disque pour des vaches à lait. Et ce budget consacré au Disquaire Day, il aurait été sans doute plus profitable aux petites productions.

Je suis déjà passé devant Betty Roots, sa vitrine donne pas très envie... A tort peut être?


Non :lol: . Je ne suis pas rentré depuis longtemps : les prix sont délirants

_________________
Il y a les albums qu'on cherche, et ceux qu'on trouve.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La sociologie des acheteurs et des vendeurs de disques.
MessagePosté: Sam 20 Avr 2024 à 13:51 
Hors ligne
Modos
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 17 Juil 2009 à 16:13
Messages: 11813
jojo a écrit:
Seb a écrit:
Il est intéressant cet article. Je ne suis pas fan non plus de cet événement, qui fait du disque un objet de consommation comme un autre. Je trouve que le vinyle y perd un peu son âme, et de sa sacralité.
Bon il en faut pour tous le monde, le monde du disque est très diversifié, mais c'est un peu prendre les acheteurs de disque pour des vaches à lait. Et ce budget consacré au Disquaire Day, il aurait été sans doute plus profitable aux petites productions.

Je suis déjà passé devant Betty Roots, sa vitrine donne pas très envie... A tort peut être?


Non :lol: . Je ne suis pas rentré depuis longtemps : les prix sont délirants

Et quand on a l'occasion de mettre en valeur un disque qui aurait besoin d'être plus connu et qu'on présente un Elton John :lol:

_________________
https://www.youtube.com/@othall/featured

Un homme qui a réussi est un homme qui gagne plus d'argent que sa femme n'en dépense. Une femme qui a réussi est une femme qui a trouvé un tel homme.
̶S̶a̶n̶d̶r̶i̶n̶e̶ ̶R̶o̶u̶s̶s̶e̶a̶u̶ Lana Turner


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La sociologie des acheteurs et des vendeurs de disques.
MessagePosté: Sam 20 Avr 2024 à 14:40 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 19 Mar 2017 à 13:18
Messages: 1798
Localisation: le Bout du Monde
othall a écrit:
jojo a écrit:
Seb a écrit:
Il est intéressant cet article. Je ne suis pas fan non plus de cet événement, qui fait du disque un objet de consommation comme un autre. Je trouve que le vinyle y perd un peu son âme, et de sa sacralité.
Bon il en faut pour tous le monde, le monde du disque est très diversifié, mais c'est un peu prendre les acheteurs de disque pour des vaches à lait. Et ce budget consacré au Disquaire Day, il aurait été sans doute plus profitable aux petites productions.

Je suis déjà passé devant Betty Roots, sa vitrine donne pas très envie... A tort peut être?


Non :lol: . Je ne suis pas rentré depuis longtemps : les prix sont délirants

Et quand on a l'occasion de mettre en valeur un disque qui aurait besoin d'être plus connu et qu'on présente un Elton John :lol:


Je me suis fait la même réflexion :-D

En fait le gars n'y connait pas grand chose à part les classiques rock.

Pour sa politique de prix il se réfère systématiquement à Discogs en tapant dans la fourchette haute non pas des disques effectivement vendus , mais de ceux proposés à la vente .
En plus sa gradation des albums est optimiste
En plus très désagréable.
Je l'ai vu engueuler devant moi un client enlevant le disque de sa pochette pour regarder l'état , lui disant que s'il n'avait pas confiance dans sa graduation ce n'était plus la peine qu'il revienne :mrgreen:

_________________
Ah ! Qu'il est doux de ne rien faire - Quand tout s'agite autour de nous !"

http://vapeurmauveproductions.fr/


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La sociologie des acheteurs et des vendeurs de disques.
MessagePosté: Sam 20 Avr 2024 à 15:04 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam 18 Nov 2017 à 18:31
Messages: 2208
Localisation: Quimper (29)
:shock:
C'est encore pire que ce que je pensais. En ce qui me concerne la règle numéro 1 quand tu achètes un disque c'est de regarder l'état...

_________________
Il y a les albums qu'on cherche, et ceux qu'on trouve.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La sociologie des acheteurs et des vendeurs de disques.
MessagePosté: Sam 20 Avr 2024 à 15:14 
Hors ligne
Administrateur du site
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu 16 Juil 2009 à 23:18
Messages: 24134
Bon ba la prochaine fois.... je ferais comme d'hab' :mrgreen:

_________________
"Marrant, comme le monde se divise en deux catégories,
ceux qui se lèvent et rentrent avec des disques et ceux qui se lèvent..."
Riton


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La sociologie des acheteurs et des vendeurs de disques.
MessagePosté: Sam 20 Avr 2024 à 15:15 
Hors ligne
Administrateur du site
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 17 Juil 2009 à 15:38
Messages: 6756
Ça donne envie d'aller y sortir plein de disques de leur pochette et de ne rien acheter :mrgreen:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La sociologie des acheteurs et des vendeurs de disques.
MessagePosté: Sam 20 Avr 2024 à 16:37 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam 18 Nov 2017 à 18:31
Messages: 2208
Localisation: Quimper (29)
Grognon a écrit:
Ça donne envie d'aller y sortir plein de disques de leur pochette et de ne rien acheter :mrgreen:

et de remettre les mauvais disques dans les pochettes. :twisted:

_________________
Il y a les albums qu'on cherche, et ceux qu'on trouve.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 44 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 17 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com