www.raveup60.fr
http://www.raveup60.fr/

Label VAPEUR MAUVE PRODUCTIONS
http://www.raveup60.fr/viewtopic.php?f=59&t=4506
Page 8 sur 8

Auteur:  othall [ Sam 16 Oct 2021 à 14:24 ]
Sujet du message:  Re: Label VAPEUR MAUVE PRODUCTIONS

MisterMojo a écrit:
L’augmentation des prix ? Juste un exemple qui vaut ce qu’il vaut !

Un album de la série Tone Poet (Blue Note) de Charles Lloyd (l’album s’appelle Tone Poem), vu à la Fnac à Aix (un double album) il y a une petite semaine à 60€ (et 50 sur Amazon)! Le même sur le site Blue Note France à 45€, mais tu rajoutes les frais de port (pas loin de 10€) !


50 € pour un double album audiophile, ne montre pas une augmentation.
Sur Amazon, j'ai regardé des disques de Souchon, Golman, NTM, Adele (donc les disques visés par les augmentations)et les prix restent dans les clous.
Par contre, j'ai cherché des trucs banals comme les Stones ou Supertramp, rien ! Curieux.

Auteur:  MisterMojo [ Dim 17 Oct 2021 à 07:26 ]
Sujet du message:  Re: Label VAPEUR MAUVE PRODUCTIONS

Je pensais plus au prix à la fnac, parce que de 45 à 60€, ça fait quand même une grosse différence !

Je crois quand même que les augmentations vont plus se voir dans les magasins physiques (Culture, Fnac et autres disquaires qui ne font que du neuf) que sur le net (pour le moment).

Auteur:  othall [ Dim 17 Oct 2021 à 14:53 ]
Sujet du message:  Re: Label VAPEUR MAUVE PRODUCTIONS

MisterMojo a écrit:
Je pensais plus au prix à la fnac, parce que de 45 à 60€, ça fait quand même une grosse différence !

Je crois quand même que les augmentations vont plus se voir dans les magasins physiques (Culture, Fnac et autres disquaires qui ne font que du neuf) que sur le net (pour le moment).


N'ayant pas ou peu accès aux magasins physiques, je n'ai aucune idée
Mais dans ce cas, vu la différence avec le net, les physiques vont morfler.

Auteur:  MisterMojo [ Dim 17 Oct 2021 à 15:48 ]
Sujet du message:  Re: Label VAPEUR MAUVE PRODUCTIONS

C’est évident que les physiques vont morfler ! Amazon a largement les moyens de mettre les prix des vinyles qu’ils vendent en direct à prix quasiment coutant ! Pour en revenir à l’album de Charles Lloyd, le moins cher est vendu par Amazon directement et les vendeurs tiers (de la marketplace) sont tous plus chers. Certains de peu, 1 ou 2€, mais d’autres montent le prix jusqu’à 73€ !!! Et en plus, avec Amazon prime, pas de frais de port alors que pour les autres, oui ! Si on tient compte de ce paramètre, c’est moins cher de l’acheter à Amazon que sur le site Blue Note France auquel il faut ajouter les frais de port.

Auteur:  othall [ Mer 20 Oct 2021 à 13:42 ]
Sujet du message:  Re: Label VAPEUR MAUVE PRODUCTIONS

Suite du sujet bien que n'étant pas abonné,,
https://www.lesinrocks.com/musique/comm ... 8-10-2021/

Auteur:  Christang57 [ Sam 20 Nov 2021 à 11:39 ]
Sujet du message:  Re: Label VAPEUR MAUVE PRODUCTIONS

Un article sur le Télégramme de ce jour

Comment Adele a mis le marché du vinyle en surchauffe
Adele est sous les feux de la rampe. La sortie événement de son quatrième album, « 30 », irrite nombre d’artistes qui reprochent à la chanteuse d’avoir monopolisé la production de vinyles.
Adele a fait fabriquer un demi-million d’exemplaires vinyles de son nouvel album « 30 », dans une période de forte demande et alors que les matières premières manquent pour produire les fameuses galettes
Adele a fait fabriquer un demi-million d’exemplaires vinyles de son nouvel album « 30 », dans une période de forte demande et alors que les matières premières manquent pour produire les fameuses galettes.
500 000. C’est le nombre de vinyles de « 30 », selon le magazine Variety, qu’aurait fait fabriquer la diva britannique Adele, après six ans d’absence des bacs. Ses fans s’en réjouiront. Les petites maisons de disques beaucoup moins. « Non contentes d’encombrer les hit-parades, les superstars de la pop accaparent la capacité des usines de pressage, déjà en surchauffe à l’approche de Noël », a accusé The Times.
En réalité, si les chaînes de production n’arrivent plus à suivre la demande, Adele n’est pas la seule responsable. Mais, comme la fourmi des fables de La Fontaine, elle s’est montrée plus prévoyante que d’autres, anticipant ses commandes bien avant d’avoir mis la dernière touche à son enregistrement, pour sortir simultanément en streaming et en vinyle. Bien lui en a pris, plusieurs facteurs se conjuguant pour provoquer l’embouteillage qui pénalise actuellement l’industrie musicale.
La demande explose…
Tombé un temps dans l’oubli, sauf à l’oreille des puristes, le vinyle opère, en effet, un retour en force, encore accentué par le coup d’arrêt porté aux concerts par la crise sanitaire. Selon le Syndicat national de l’édition phonographique (Snep), 4,5 millions d’unités se sont écoulées, l’an dernier, en France - 500 000 de plus qu’en 2019 -, pour un montant de 51 millions d’euros. Un engouement planétaire puisqu’outre-Manche et outre-Atlantique, les ventes de 33 tours se sont envolées, dépassant celles du CD.
Dans le même temps, les artistes, privés de scène, se sont montrés particulièrement productifs pendant les confinements. Résultat : cumulés aux sorties reportées, les albums qui attendent d’être pressés se bousculent au portillon. Et comme il n’y a pas pléthore d’usines de vinyles dans le monde… « Trois », précisait Ed Sheeran au micro d’une radio australienne, en octobre, indiquant avoir dû boucler son album « Equals » deux mois plus tôt que prévu, pour obtenir les précieuses galettes : « Adele les avait pratiquement toutes réservées. »
Dernier grain de sable et non des moindres : les polymères n’échappent pas à la pénurie - et au renchérissement - des matières premières. La production est freinée par les difficultés d’approvisionnement et les délais s’allongent avant le pic de ventes de Noël. Quand ça ne veut pas, ça ne veut pas !
Cette situation favorise naturellement les gros labels. Si les poids lourds sont servis - Adele, mais aussi Ed Sheeran, Elton John, Abba, Coldplay, Taylor Swift, Billie Eilish… -, c’est presque mission impossible pour les petites maisons de disques, qui voient leurs livraisons retardées de plusieurs mois. Pas simple, dans ces conditions, de creuser son sillon…

Auteur:  Seb [ Sam 20 Nov 2021 à 12:57 ]
Sujet du message:  Re: Label VAPEUR MAUVE PRODUCTIONS

Ba c'est le capitalisme mon cher :mrgreen:
Qu'est ce que tu veux dire... :roll:

Auteur:  othall [ Sam 20 Nov 2021 à 15:26 ]
Sujet du message:  Re: Label VAPEUR MAUVE PRODUCTIONS

Seb a écrit:
Ba c'est le capitalisme mon cher :mrgreen:
Qu'est ce que tu veux dire... :roll:


Je ne suis pas sûr qu'on puisse mettre ça sur le dos d'un système économique car à l'époque de rideau de fer, les presses étaient aussi réservées aux artistes d'état.
C'est humain tout simplement.

Auteur:  Seb [ Dim 21 Nov 2021 à 09:04 ]
Sujet du message:  Re: Label VAPEUR MAUVE PRODUCTIONS

Ouais je suis pas sur, pour moi Marx avait raison, l'infrastucture a pris le dessus sur la suprastucture, en d'autres termes, que tu soit coco ou impérialiste, le système prend le dessus sur l'humain.
L'homme n'est pas juste un agent rationnel comme on aime nous le faire croire. En tout cas moi je veux croire en ma thèse :lol:

Page 8 sur 8 Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
http://www.phpbb.com/