www.raveup60.fr

Musique
Nous sommes le Mer 19 Juin 2024 à 11:55

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 2477 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 244, 245, 246, 247, 248  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Re: La solitude du vieux Bluesman
MessagePosté: Ven 12 Jan 2024 à 18:19 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam 18 Juil 2009 à 13:49
Messages: 8159
Il est bien cet album
Il doit proposer des enregistrements qui étaient à l'origine sur - Mississippi Fred McDowell – Mississippi Fred McDowell In London (Volume Two)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La solitude du vieux Bluesman
MessagePosté: Sam 13 Jan 2024 à 10:17 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam 18 Juil 2009 à 13:49
Messages: 8159
Marylin Scott - Mary Deloatch – I Got What My Daddy Likes – KM-710

Image Image

Je n'ai malheureusement pas trouvé de d'autres photos sur le net!


Mary DeLoatch est également connue sous le nom de Marylyn Scott. Il n'y rien ou presque de la biographie de cette chanteuse-guitariste, qui enregistrait du gospel en tant que Mary DeLoatch et du blues, du R&B et même du rock ‘n’ roll en pionnière en tant que Marylyn Scott. Elle serait originaire de Seabord en Caroline du Nord ou de Norfolk en Virginie. L’essentiel de sa carrière se déroule de 1945 à 1952 (pour Muse, Regent, Lance, Savoy…), ponctuée de quelques titres avec Johnny Otis, plus un single en 1967 pour Arctic. DeLoatch était une magnifique chanteuse puissante et expressive, mais elle distinguait en jouant également de la guitare, dans un registre qui était plutôt la « chasse gardée » d’une certaine Sister Rosetta Tharpe. Je vous recommande l’écoute de son Beer bottle boogie, enregistré avec le Johnny Otis Orchestra le 19 septembre 1950, soit près de six mois avant le Rocket 88 de Jackie Breston et Ike Turner souvent cité comme le premier rock ‘n’ roll de l’histoire : surprise garantie !

Cette compilation est indispensable à tous les amateurs de Rock'n' Blues des années 45/50.

Il y a les début de rock'nroll avec Beer Bottle Boogie en 1950 avec le Johnny Otis Orchestra:

Beer Bottle Boogie - https://youtu.be/uLDsMf3HMWU?si=-J7yASds7imP2L1C

Toujours avec Johnny Otis l'envoutant Uneasy Blues

Uneasy Blues - https://youtu.be/PoDW6Uro5uw?si=q939DctDzJ4zCDrA

Les blues -
I Got What My Daddy Likes - https://youtu.be/28Fua6Bkwoc?si=JrJPqddb1MICEJSc

Straighten Him Out - https://youtu.be/SVLrLHtHz0U?si=LcPF_z54y5awUR81

Le Boogie Blues
Let's Do The Boogie Woogie - https://youtu.be/Kdny0YQR_Q4?si=ubPUF372yFt0jBMi

Le changement de nom pour une autre musique, le Gospel

If I Only New - https://youtu.be/HynZdLL0O0I?si=rRhvN70aXWx2RRyX

I Really Believe - https://youtu.be/ym7Jdl4chPY?si=ahjeONuAnGIl2zrA

Impossible de terminer sans déposer - The Lord's Gospel Train - https://youtu.be/if8UAXuqyM0?si=9oo6lL7KUcRO1KEl

Bonne écoute


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La solitude du vieux Bluesman
MessagePosté: Mer 17 Jan 2024 à 11:27 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam 18 Juil 2009 à 13:49
Messages: 8159
Van Walls – They Call Me Piano Man – KM-711

ImageImage

ImageImage


Vann 'Piano Man' Walls (né Harry Eugene Vann, 24 août 1918 - 24 février 1999) était un pianiste américain de rythme et de blues, auteur-compositeur, musicien de studio et artiste d'enregistrement professionnel. Il était un joueur de session de longue date pour Atlantic Records, apparaissant sur des succès d'artistes tels que Big Joe Turner, Ruth Brown et The Clovers. Ils s'est produit sous différents noms et est diversement crédité comme Van Walls, Harry Van Walls et Captain Van. Il a dirigé l'Orchestre Harry Van Walls et a également joué avec Doc Starkes et His Nite Riders.
Walls est né à Middlesboro, Kentucky, et a grandi à Charleston, Virginie-Occidentale. Sa mère était adolescente (Walls croyait qu'elle avait 13 ans) quand il est né. Sa mère a commencé à lui apprendre le piano à l'âge de six ans et sa première expérience de la musique a eu lieu à l'église. Walls se souvient avoir développé son style de jeu caractéristique en « dansant debout » dans l'église Holy Sanctified de Charleston. Son jeu précoce montre l'influence du joueur de jump blues Jay McShann. À la fin de son adolescence, Walls a parcouru le sud des États-Unis avec des carnavals, des cirques et des caravanes. À la fin des années 1940, le saxophoniste Frank « Floorshow » Culley vint à Columbus et entendit Walls jouer. Culley a invité Walls à rejoindre le nouveau label Atlantic Records à New York en tant que pianiste du groupe house d'Atlantic.
Il arrive à Atlantic en septembre 1949, Il est vite remarqué pour son apparence unique (pipe Sherlock Holmes, casquette de traqueur) et pour son son distinctif.
Les premiers enregistrements de Walls à Atlantic étaient avec le groupe de Frank Culley, mais il commença bientôt à travailler avec Brownie McGhee et son frère, Stick McGhee, à Savoy. Au cours des années suivantes, Walls deviendra presque omniprésent sur les disques R&B d'Atlantic. Ahmet Ertegun, fondateur et PDG de la société, a déclaré que Walls était « de loin le meilleur pianiste de blues que l'on puisse trouver sur la côte Est ». Ruth Brown, qui a connu une série de succès avec Atlantic, attribue à Walls une grande partie de son succès. Walls est apparu sur tous les premiers enregistrements d'Atlantic par Big Joe Turner, y compris son tube 'Chains of Love'. Les premières copies créditaient Walls, mais dans les numéros ultérieurs, son nom a été supprimé et crédité uniquement à Ertegun, mais Ruth Brown prétend que c'était la chanson de Walls.
Bien qu'il soit surtout connu au cours de ces années pour ses sessions atlantiques, à l'apogée du R&B Walls est également apparu sur des chansons publiées par d'autres labels, notamment London, MGM,Capitol, Savoy, King, Columbia...
Les chansons notables écrites par Walls ou mettant en vedette sa musicalité alors qu'il était à Atlantic sont les suivantes :
"Sweet Sixteen" (Big Joe Turner) - "Chains of Love" (Big Joe Turner) - "5-10-15 Hours" (Ruth Brown) - "One Mint Julep" (The Clovers) - "Tomorrow Night" (LaVern Baker)- "Any Time, Any Place, Anywhere" (Laurie Tate) ...
En plus de son travail avec d'autres musiciens, Walls a sorti quelques enregistrements sous son propre nom.
En 1954, Walls rejoint les Nite Riders, un groupe basé à Philadelphie qui a effectué de nombreuses tournées dans le nord-est des États-Unis et dans l'est du Canada. C'est à Montréal au début des années 1960 que Walls rencontra sa future épouse, Ruth Palevsky. Ils se sont mariés en 1963 et Walls est resté dans la ville, tombant dans l'obscurité après la séparation des Nite Riders au milieu des années 1960. Dans les années 1970, il en était réduit à visiter les petites villes du Québec et à jouer dans des tavernes et à de petits concerts.
Walls a commencé à réapparaître dans les années 1990, par un concert le 18 mai 1990 à Brooklyn Heights, New York, où il s'est produit avec son ancien élève de piano, Mac Rebennack, Il continuera à jouer dans de nombreux autres festivals de jazz et de blues au cours du reste de la décennie.
Alors qu'il était interviewé pour un documentaire par le cinéaste Steven Morris, Walls a déclaré qu'il souhaitait enregistrer un album de plus en tant que chef d'orchestre. Morris a organisé du temps en studio et, pendant deux jours, Walls et le Stephen Barry Band(Groupe qui a joué pour une petite assos des Ardennes ;-) ) de Montréal ont enregistré son dernier CD : In the Evening. Sorti en 1997 et produit par Morris et René Moisan, il a été nominé pour un prix Juno dans la catégorie « Meilleur album de blues ».
Walls est décédé d'un cancer à Montréal, le 24 février 1999. Il a joué du piano dans le service de cancérologie presque jusqu'au jour de son décès.

Cet album a deux faces bien distingue, la A qui le présente en solo, a été enregistrée à Boston le 22 avril 1987.
La B, beaucoup plus intéressante propose des enregistrements des années 1950/52

En cherchant sur le tube des extraits de l'album que je n'ai pas trouvé, je suis tombé sur un documentaire exceptionnel qui le présente avec des extraits que je ne connaissais pas, un must que je vous recommande vivement

https://youtu.be/By6f0VNHYVQ?si=49UFq3UPTKaE7cQg

En insistant j'ai trouvé des titres de l’album
Big Leg Mama - https://youtu.be/qBmpUPGe1_Q?si=vayFpcdCy8fFq3kT

Open The Door - https://youtu.be/_F_DxZT057M?si=aJjjnG5hd00x9GFg


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La solitude du vieux Bluesman
MessagePosté: Lun 22 Jan 2024 à 14:05 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam 18 Juil 2009 à 13:49
Messages: 8159
Freddie Mitchell And His Orchestra – The Derby – KM-712

ImageImage

FREDDIE MITCHELL Né le 8 avril 1918 à Tampa, Floride, décédé le 9 juin 2010, Mount Vernon, Westchester, New York.
Freddie est devenu un pianiste de blues précoce dans la ville voisine de Tampa avant de déménager à New York avec sa famille à l'âge de 13 ans. Adolescent il a commencé à apprendre à jouer de la clarinette et du saxophone ténor et a commencé à écouter les enregistrements de Coleman Hawkins. Après avoir quitté le lycée, il devient professionnel et rejoint l'Orchestre de Benny Carter à la fin des années 1940, réalisant ses premiers enregistrements avec ce groupe en janvier 1941 pour le label Bluebird. Le mois suivant, il rejoignit l'Orchestre de Fletcher Henderson et enregistra quelques belles séances pour Columbia, dont deux furent choisies pour être publiées sur V-Disc. Mitchell joua également brièvement avec Hot Lips Page et Louis Armstrong avant de rejoindre l'Orchestre d'Ovie Alston, restant avec Alston de 1942 à 1946 et réalisant quelques disques pour le petit label Urban. En 1949, alors que Mitchell était prêt à se lancer seul, il fut approché par Larry Newton, propriétaire de Derby Records pour devenir un artiste sous contrat et le chef d'orchestre interne. En plus d'enregistrer ses propres compositions R&B, Mitchell et son groupe ont collaboréss avec Doc Pomus, Eunice Davis et autres. En 1952, devenu l'un des meilleurs musiciens de session new-yorkais il quitte Derby et joue sur de nombreux succès, en particulier ceux de l'Atlantique : 'Sweet Sixteen' de Joe Turner, 'It Should've Been Me' de Ray Charles, 'Wild, Wild Young' de Ruth Brown. Men' et 'Soul On Fire' de LaVern Baker .... En 1953, Freddie était même l'un des musiciens inclus dans un spectacle R&B en tournée européenne mettant en vedette LaVern Baker ! Au début des années 1950, le disc-jockey pionnier du rock'n'roll Alan Freed avait utilisé l'enregistrement de Freddie's Derby « Moondog Boogie » comme l'une de ses chansons thématiques. Ainsi, lorsque Freed a formé son propre orchestre en 1956, Mitchell, avec Sam « The Man » ' Taylor et Big Al Sears étaient un choix évident il a même pu réenregistrer « Moondog Boogie » sous le nom de « Rock 'n' Roll Boogie », qui a été présenté dans le film de 1956 « Rock, Rock, Rock ». Les années 1960 ont été malheureusement dures pour Mitchell et il a finalement abandonné sa vie professionnelle de musicien pour devenir chauffeur de taxi, bien qu'il ait parfois joué à New York dans les années 1960 sous le nom de « Taxi » Mitchell.

Cet album propose des sessions enregistrées à New York entre les années 1949 et 1955.

Rockin' And Jumpin' - 1951 - Voc Honey Brown - https://youtu.be/jDYj3POIGG4?si=F0nIiDM7K_A_CGsO

Preachin' - 1955 - https://youtu.be/jOWcW8So1fk?si=UlQ7d86mLrvT3ISv

Hot Ice - 1951 - https://youtu.be/WNNeBWvCa4g?si=x13suDTRJop9xmnm

Till Tom Boogie - 1950 - https://youtu.be/HHV2iky1epw?si=O3QWeVEft45QxppV


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La solitude du vieux Bluesman
MessagePosté: Ven 26 Jan 2024 à 17:51 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam 18 Juil 2009 à 13:49
Messages: 8159
Doc Pomus – It's Great To Be Young And In Love– KM-713

ImageImage

ImageImage

Doc Pomus, de son vrai nom Jerome Solon Felder, né le 27 juin 19251 à Brooklyn et mort le 14 mars 1991, est un chanteur et compositeur américain de blues.
Il est surtout connu en tant qu'auteur des paroles de nombreux succès rock 'n' roll avec Mort Shuman, en particulier pour Elvis Presley.
Il meurt la même année que son ami Mort Shuman, en 1991.
Atteint de poliomyélite dans son enfance, il devient fan de blues en écoutant Big Joe Turner. Il se lance dans la musique à l'adolescence sous le pseudonyme de « Doc Pomus » et devient l'un des chanteurs de blues blancs les plus reconnus de son époque. Dans les années 1950, il commence à écrire des chansons pour aider financièrement sa femme.
En 1957, Doc renonce à chanter pour se consacrer à l'écriture. Il collabore avec le pianiste Mort Shuman et ils écrivent ensemble. En général, Pomus écrit les textes et Shuman la musique et produisent de nombreuses chansons à succès. Ces chansons sont enregistrées entre autres par Andy Williams, Alexis Korner, Lil Green, Gatemouth Moore, Dusty Springfield, Ray Charles, The Byrds, Connie Francis, Brenda Lee, LaVern Baker, Manfred Mann, Amen Corner, Big Joe Turner, The Beach Boys, Ben E. King,Ike and Tina Turner, Elvis Presley ...
Il écrit Lonely Avenue, qui devient un succès, pour Ray Charles en 1956. À la fin des années 1950 et au début des années 1960, Pomus écrit également avec Phil Spector, Jerry Leiber & Mike Stoller.
Ses dernières chansons (There Must Be A Better World et There Is Always One More Time en particulier), enregistrées par B. B. King, Irma Thomas, et Johnny Adams, sont considérées comme parmi ses meilleures.
wikipedia.

Cet album, dernière référence du label Whiskey, Women, and... propose des enregistrements des années 1947 à 1959. Il y a de nombreux titres live de qualité moyenne, mais il y a aussi de petites perles.

Naggin' Wife Blues - 1948 - Voc Ralph Williams - https://youtu.be/BQv3p5JsyT0?si=9MpXXQIcBsVB3rNm

I'll Treat You Like A Woman - 1959 - https://youtu.be/c5mZU-naVAo?si=ja24YjrAMSRwrCAS

Too Much Boogie - 1951 - https://youtu.be/z74pksdVthI?si=WQ6BXE8YW2nlaztU

Alley Alley Blues - 1948 - https://youtu.be/2qopSv3iVyc?si=nm_rW5Res9aAo3zC


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La solitude du vieux Bluesman
MessagePosté: Dim 28 Jan 2024 à 17:18 
Hors ligne
Administrateur du site
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 17 Juil 2009 à 15:38
Messages: 6750
Longtemps que je n'avais pas posté ici !

Je découvre ça que je n'avais encore pas écouté : ça passe plutôt bien ! :razz:

Un nom qui doit évidemment bien parler à James ;-)

Image
https://www.discogs.com/fr/release/2087 ... ox-Gowland


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La solitude du vieux Bluesman
MessagePosté: Dim 28 Jan 2024 à 22:38 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam 18 Juil 2009 à 13:49
Messages: 8159
Je ne connais pas


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La solitude du vieux Bluesman
MessagePosté: Lun 29 Jan 2024 à 07:33 
Hors ligne
Administrateur du site
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu 16 Juil 2009 à 23:18
Messages: 24124
:shock: Ouch t'as séché James!

_________________
"Marrant, comme le monde se divise en deux catégories,
ceux qui se lèvent et rentrent avec des disques et ceux qui se lèvent..."
Riton


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La solitude du vieux Bluesman
MessagePosté: Lun 29 Jan 2024 à 14:51 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam 18 Juil 2009 à 13:49
Messages: 8159
Je vieilli :mrgreen:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La solitude du vieux Bluesman
MessagePosté: Lun 29 Jan 2024 à 15:22 
Hors ligne
Administrateur du site
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 17 Juil 2009 à 15:38
Messages: 6750
C'est un p'tit jeune qui joue de l'harmonica et de la flûte depuis soixante ans (notamment sur les deux albums de Toe Fat) et comme il vit en France depuis longtemps, je me suis dit que James connaissait et qu'il l'avait peut-être même croisé. ;-)


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 2477 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 244, 245, 246, 247, 248  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 6 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com