www.raveup60.fr

Musique
Nous sommes le Mar 11 Déc 2018 à 06:41

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 25 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Les 30 plus grosses vente sur Discogs
MessagePosté: Sam 10 Nov 2018 à 13:15 
Hors ligne
Modos
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 17 Juil 2009 à 16:13
Messages: 7911
MisterMojo a écrit:
La plupart des personnes que je connais et qui sont amateurs de musique classique sont quasiment tous passés aux CD ! Pour les raisons que j’ai évoqué ! Meilleure qualité sonore, support moins « fragile » etc… Après, mettre plus de 2000€ dans un disque, bien sur il faut avoir envie d’acheter ce disque en particulier ! Amateur sans doute ! Même si j’ai du mal à comprendre qu’on puisse mettre autant d’argent !

J’achète aussi des vinyles de musique classique en vide-greniers surtout, mais je recherche plutôt des disques de musique contemporaine, voire expérimentale ! De toute manière, comme je l’ai dit, en classique, une interprétation reconnue peut de toute manière être très vite datée, et dépassée par une autre plus récente ! Pour en avoir un bon nombre dans mes CD, ça saute très vite aux oreilles ! Des interprétations des Concertos Brandebourgeois de Bach (par exemple) de référence par un gros orchestre symphonique va vraiment sonner très vieillotte quand tu les écoutes interprétés par des « Baroques » ! On peut aimer les deux, mais très vite l’oreille va faire la différence et franchement, au bout des écoutes, il n’y a pas photo, la version baroque sera bien plus agréable et plus juste, plus « authentique » ! Le Requiem de Mozart par Karajan ou par Harnoncourt, pareil ! Le premier sonne très pompeux et grandiloquent, le second est juste beau et émouvant ! Il suffit de faire une comparaison et même à l’aveugle, ça s’entend !


En musique, on n'est pas obligé de s'intéresser à la dernière interprétation qui serait plus fidèle (déjà, comment être sûr de la fidélité ?).
C'est aussi s'intéresser à l'histoire de la musique.
Tu exprimes un point de vue subjectif quand tu parles de plus agréable et plus juste, plus « authentique ».
Je suppose qu'une violoniste ayant joué en 1852 doit avoir un toucher différent d'un autre plus contemporain.
Après c'est une histoire de goût.
Je vois souvent des gens qui mettent des sommes pas possible sur des disques, chose que j'avoue ai du mal à comprendre.
Parfois même sur ce forum, je vois certains revenir avec des disques payés 2 ou 5 € (style Daho), disques que je ne prendrais pas si on me les donnais.
Mais s'il y a des amateurs, je dis respect, je ne puis que m'incliner et essayer de comprendre.

_________________
http://pagesperso-orange.fr/psych.park/


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les 30 plus grosses vente sur Discogs
MessagePosté: Sam 10 Nov 2018 à 14:18 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam 18 Juil 2009 à 13:49
Messages: 7254
othall a écrit:
Parfois même sur ce forum, je vois certains revenir avec des disques payés 2 ou 5 € (style Daho), disques que je ne prendrais pas si on me les donnais.
Mais s'il y a des amateurs, je dis respect, je ne puis que m'incliner et essayer de comprendre.


Je ne suis pas du tout étonné.
Heureusement que nous avons des gouts différents.
Chaque dimanche à la vue des photos du résultat des brocs, je me pause la question à savoir si j'aurais acheté où pas.
Tu ne t'imagines pas le résultat, il y a bien les 3/4 que j'aurais laissé, mais c'est tout à fait normal, à bientôt 65 berges de ne pas avoir les mêmes gouts qu'un p'tit jeunes de 25 ans ;-)
Et puis il y a aussi le fait de pouvoir se procurer des vinyles pour pas très cher de manière à découvrir, et çà par contre je pratique régulièrement pour un résultat d' environ 40, 50 % de réussite, ce qui n'est déjà pas trop mal.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les 30 plus grosses vente sur Discogs
MessagePosté: Sam 10 Nov 2018 à 14:32 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam 07 Mai 2016 à 17:34
Messages: 1276
Localisation: Venelles (13)
Bien sur qu’il y a des moyens de s’assurer de la fidélité d’une œuvre !

Jouer du Bach avec un orchestre symphonique de 100 musiciens, c’était une mode à une époque ! Parce que quand Bach composait c’était pour 10, voire 20 musiciens maximum ! Question de moyens de couts financiers déjà à l’époque ! Et question de vision musicale aussi ! Et ça, les musicologues l’ont parfaitement démontré ! Tout comme jouer des symphonies de Mahler avec un orchestre baroque serait absurde, il composait pour des orchestres conséquent (une de ses symphonie avait comme « sous-titre » la symphonie des Milles, parce que composée pour un orchestre de milles instrumentistes !

Quand un pianiste joue la sonate au clair de lune de Beethoven et la fait durer plus de 20 minutes, c’est une hérésie ! Ça ne correspond pas du tout aux indications très précises de Beethoven ! C’est juste une mode à une époque ! Et quand tu entends ça, tu n’as qu’une envie, c’est de passer le disque en 45T ! :roll:

Après, c’est au delà du débat sur le fait de mettre 2000€ dans un disque, même très très rare. C’est quelque chose que je n’arrive pas à comprendre ! Je pourrais peut-être mettre 50€ dans un disque, mais pas beaucoup plus ! Et pas pour un truc courant ! Tout en me disant que je peux même m’en passer et donc garder mon argent pour autre chose !

Et puis, les goûts et les couleurs, ça se discute (contrairement au dicton), c’est ce qui fait le sel de nos échanges ! Et moi aussi, quand je vois certaines trouvailles je me dit parfois que tel ou tel disque pas certain de le prendre ! Et j’aime bien Daho :mrgreen: !

_________________
Image Image Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les 30 plus grosses vente sur Discogs
MessagePosté: Sam 10 Nov 2018 à 15:45 
Hors ligne
Modos
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 17 Juil 2009 à 16:13
Messages: 7911
MisterMojo a écrit:
Bien sur qu’il y a des moyens de s’assurer de la fidélité d’une œuvre !

Jouer du Bach avec un orchestre symphonique de 100 musiciens, c’était une mode à une époque ! Parce que quand Bach composait c’était pour 10, voire 20 musiciens maximum ! Question de moyens de couts financiers déjà à l’époque ! Et question de vision musicale aussi ! Et ça, les musicologues l’ont parfaitement démontré ! Tout comme jouer des symphonies de Mahler avec un orchestre baroque serait absurde, il composait pour des orchestres conséquent (une de ses symphonie avait comme « sous-titre » la symphonie des Milles, parce que composée pour un orchestre de milles instrumentistes !

Quand un pianiste joue la sonate au clair de lune de Beethoven et la fait durer plus de 20 minutes, c’est une hérésie ! Ça ne correspond pas du tout aux indications très précises de Beethoven ! C’est juste une mode à une époque ! Et quand tu entends ça, tu n’as qu’une envie, c’est de passer le disque en 45T ! :roll:

Après, c’est au delà du débat sur le fait de mettre 2000€ dans un disque, même très très rare. C’est quelque chose que je n’arrive pas à comprendre ! Je pourrais peut-être mettre 50€ dans un disque, mais pas beaucoup plus ! Et pas pour un truc courant ! Tout en me disant que je peux même m’en passer et donc garder mon argent pour autre chose !

Et puis, les goûts et les couleurs, ça se discute (contrairement au dicton), c’est ce qui fait le sel de nos échanges ! Et moi aussi, quand je vois certaines trouvailles je me dit parfois que tel ou tel disque pas certain de le prendre ! Et j’aime bien Daho :mrgreen: !


Tu soulèves le problème quand le compositeur a été strict dans ses indications. Mais beaucoup ont aussi laissé aussi une part à l'improvisation. Dans ce cas, la fidélité...
En fait, dans les disques classiques qui partent très cher, on a souvent affaire à des disques présentant un interprète particulier, genre violoniste ou violoncelliste
Pas de question de fidélité ou non. C'est une question de feeling, on aime ou pas.
De plu, est ce important d'être fidèle ?
Beaucoup préfèrent le "Hey Joe" d'Hendrix à celle de Billy Roberts (si tant est qu'il en soit l'auteur).
L'oeuvre te transporte ou pas.
Pour ce qui est du prix que tu peux mettre, ça dépend de tes moyens, de ta passion, de ton rapport à l'objet...
Il est des gens matérialistes, d'autres pas du tout.
Pour Daho, je sais, c'était un tacle immonde de ma part :mrgreen:

_________________
http://pagesperso-orange.fr/psych.park/


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les 30 plus grosses vente sur Discogs
MessagePosté: Sam 10 Nov 2018 à 16:13 
Hors ligne
Administrateur du site
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jeu 16 Juil 2009 à 23:18
Messages: 17667
Citation:
Pour Daho, je sais, c'était un tacle immonde de ma part

Parfois on est raccord :mrgreen:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les 30 plus grosses vente sur Discogs
MessagePosté: Sam 10 Nov 2018 à 19:00 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam 07 Mai 2016 à 17:34
Messages: 1276
Localisation: Venelles (13)
Généralement, il y a très peu de part à l’improvisation dans la musique classique ! Tout au juste une part d’interprétation selon la sensibilité de l’artiste en effet ! Glenn Gould n’improvisait pas dans Bach, mais sa sensibilité faisait que ses interprétations étaient souvent très différentes de celles des musiciens baroques ! Et pourtant il était fidèle totalement à la partition ! Un mouvement noté comme « lento », sans autres indications tu peux en effet le faire durer plus longtemps, mais sans ajouter de notes ! En classique, ça ne se fait généralement pas ! Peut-être un peu plus dans la musique contemporaine, et encore ! Les Boulez, Messian, Xenakis et autres avaient une approche très mathématique de la musique ! Donc pas d’improvisation, à la limite la sensibilité était même bannie ! Rares ont été les compositeurs a ne mettre aucunes indications sur leurs partition ! Même si Mozart était capable d’improviser quand il composait un opéra ou une symphonie, il disait qu’il y avait le nombre de note qu’il fallait ! Pas une de plus, pas une de moins !

C’est sur que dans le jazz et dans une moindre mesure, il y plus de libertés ! Mais se sont des musiques moins écrites, moins formelle !


PS : tiens, je vais m’écouter un Daho :twisted:



ou pas !!

_________________
Image Image Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les 30 plus grosses vente sur Discogs
MessagePosté: Sam 10 Nov 2018 à 22:09 
Hors ligne
Modos
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 17 Juil 2009 à 16:13
Messages: 7911
MisterMojo a écrit:
Généralement, il y a très peu de part à l’improvisation dans la musique classique ! Tout au juste une part d’interprétation selon la sensibilité de l’artiste en effet ! Glenn Gould n’improvisait pas dans Bach, mais sa sensibilité faisait que ses interprétations étaient souvent très différentes de celles des musiciens baroques ! Et pourtant il était fidèle totalement à la partition ! Un mouvement noté comme « lento », sans autres indications tu peux en effet le faire durer plus longtemps, mais sans ajouter de notes ! En classique, ça ne se fait généralement pas ! Peut-être un peu plus dans la musique contemporaine, et encore ! Les Boulez, Messian, Xenakis et autres avaient une approche très mathématique de la musique ! Donc pas d’improvisation, à la limite la sensibilité était même bannie ! Rares ont été les compositeurs a ne mettre aucunes indications sur leurs partition ! Même si Mozart était capable d’improviser quand il composait un opéra ou une symphonie, il disait qu’il y avait le nombre de note qu’il fallait ! Pas une de plus, pas une de moins !

C’est sur que dans le jazz et dans une moindre mesure, il y plus de libertés ! Mais se sont des musiques moins écrites, moins formelle !


PS : tiens, je vais m’écouter un Daho :twisted:



ou pas !!


Je ne suis pas spécialiste, loin de là, je ne répétais que ce que j'avais entendu dire.
Mais ici, ils sont moins catégoriques que toi, même en ce qui concerne Beethoven, ce dont je ne me doutais pas:
https://fr.wikipedia.org/wiki/Improvisation_musicale

https://www.larousse.fr/encyclopedie/di ... tion/60347

_________________
http://pagesperso-orange.fr/psych.park/


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les 30 plus grosses vente sur Discogs
MessagePosté: Sam 10 Nov 2018 à 23:23 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam 07 Mai 2016 à 17:34
Messages: 1276
Localisation: Venelles (13)
La part d’improvisation était sans doute plus importante dans la musique classique occidentale pour la période médiévale, ou il y avait très peu d’écrits des partitions, et sans doute pour la musique de la renaissance ! Ensuite, la période dites romantique a quand même fixé les œuvres. Bien sur Bach était un grand improvisateur surtout à l’orgue. C’est aussi un instrument qui favorise ça ! Plus moderne Boulez a composé des œuvres laissant part à l’improvisation, mais une improvisation contrôlée avec des schémas précis ! Un musicien comme John Cage, avec ses compositions de piano « préparé » laissait une part d’aléatoire justement à cause de ses « préparations » ! Mais en même temps, rien n’était laissé au hasard !

En fait, avant les premiers enregistrements, il était plus facile pour les musiciens solistes et d’orchestres d’improviser ! Mais il n’y a aucune traces de ces improvisations, et pour cause ! Les enregistrement sur 78T et ensuite sur vinyle (33T) se sont appuyés sur des partitions écrites. Seules les nuances d’interprétations du chef d’orchestre pouvaient faire la différence. Pas l’improvisation. C’est quand même ça qui fait l’intérêt de la musique classique ! Le Requiem de Mozart par Karajan ne va pas être ressenti de la même façon que la version de Harnoncourt. Et pourtant, ça sera la même partition, les mêmes notes. C’est la couleur de l’orchestre, des instruments, les nuances des différents mouvements, joués plus lentement, plus vite qui vont faire la différence ! Et la masse orchestrale aussi ! J’ai le souvenir d’un concert à Toulouse, à la Halle aux Grains, très belle salle avec un orchestre d’Allemagne de l’Est à l’époque (et du chef Kurt Masur) dans une symphonie de Mahler ! Dix violoncelles dans l’orchestre et des vibrations énormes ! La même symphonie tu enlèves la moitié des violoncelles va sonner très différemment, avec les même notes, et sans improvisation ! C’est ça qui est vraiment intéressant dans cette musique !

_________________
Image Image Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les 30 plus grosses vente sur Discogs
MessagePosté: Dim 11 Nov 2018 à 00:41 
Hors ligne

Inscription: Mar 27 Sep 2011 à 20:34
Messages: 25
Je poste rarement en ces pages mais vous lis toujours avec attention.
Le débat est intéressant, et à mon avis faut pas occulter que les gens pleins aux as peuvent mettre 2000€ dans un disque sans sourciller.
Sinon si je peux me permettre MisterMojo en terme de ponctuation le point fait très souvent l'affaire. Tu t'exclames trop :mrgreen:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les 30 plus grosses vente sur Discogs
MessagePosté: Dim 11 Nov 2018 à 11:05 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam 07 Mai 2016 à 17:34
Messages: 1276
Localisation: Venelles (13)
Mouarf !!!!! On me l’a déjà dit. Il faut vraiment que je fasse attention. ;-)

_________________
Image Image Image


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 25 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com