www.raveup60.fr
http://www.raveup60.fr/

R.I.P.
http://www.raveup60.fr/viewtopic.php?f=49&t=2723
Page 27 sur 33

Auteur:  MrProg [ Mar 09 Mai 2017 à 19:15 ]
Sujet du message:  Re: R.I.P.

c'est passé relativement inaperçu (et je viens de l'apprendre en cherchant autre chose, comme souvent...) : Jean-François Dutertre est mort il y a à peu près deux mois...

Auteur:  maxime [ Mer 10 Mai 2017 à 00:08 ]
Sujet du message:  Re: R.I.P.

Ah mince ! :(

Auteur:  Grognon [ Jeu 18 Mai 2017 à 18:07 ]
Sujet du message:  Re: R.I.P.

Philippe Hollande, le frère de…
Vous saviez, vous, qu'il avait été de l'aventure Urban Sax ? :???:

Auteur:  Seb [ Jeu 18 Mai 2017 à 18:23 ]
Sujet du message:  Re: R.I.P.

Ah non j'ai pas ete au bout de l'article cette apres midi :oops:

Auteur:  Christang57 [ Jeu 18 Mai 2017 à 18:31 ]
Sujet du message:  Re: R.I.P.

Chris CORNELL le chanteur de SOUNDGARDEN est décédé aussi à l'age de 52 ans

https://www.youtube.com/watch?v=3mbBbFH9fAg

Auteur:  James [ Jeu 06 Juil 2017 à 15:47 ]
Sujet du message:  Re: R.I.P.

Mort de Pierre Henry

Auteur:  Seb [ Jeu 06 Juil 2017 à 17:18 ]
Sujet du message:  Re: R.I.P.

Vu sur Le Monde ce midi... :???:

Auteur:  othall [ Jeu 06 Juil 2017 à 17:24 ]
Sujet du message:  Re: R.I.P.

Il y en a qui tentent d'en profiter:
https://www.leboncoin.fr/cd_musique/1046436457.htm?ca=12_s

Image

Auteur:  Bogomile [ Ven 01 Déc 2017 à 18:43 ]
Sujet du message:  Re: R.I.P.

Charles Duvelle, un des grands noms d'Ocora
http://www.liberation.fr/france/2017/11 ... ic_1613701

Image

J'en profite pour évoquer ce très bel ouvrage, hommage de Sublime Frequencies et recueil de photographies de Monsieur Duvelle, que j'ai pu feuilleter il y a quelques jours. Magnifique!

Auteur:  James [ Mar 05 Déc 2017 à 09:42 ]
Sujet du message:  Re: R.I.P.

Souvenir :

Avec Un air de liberté, Jean Ferrat interpelle l'écrivain Jean d'Ormesson alors directeur du Figaro, en réaction à un article qu'il a écrit et fait paraitre le 2 mai 1975.

Ferrat dénonce en bloc les guerres coloniales, en particulier la Guerre d'Indochine - que, selon Jean Ferrat, l'écrivain par ses écrits approuvait : « Les guerres du mensonge les guerres coloniales - C'est vous et vos pareils qui en êtes tuteurs - Quand vous les approuviez à longueur de journal - Votre plume signait trente années de malheur » - tout autant qu'il affirme son opposition à la guerre du Viêt Nam.
De l'Indochine, Jean Ferrat évoque la mort de 100 000 Français « Nous disions que la guerre était perdue d'avance - Et cent mille Français allaient mourir en vain » et le sort fait (selon lui), à ceux qui s'opposèrent au conflit : « Allongés sur les rails nous arrêtions les trains - Pour vous et vos pareils nous étions la vermine - Sur qui vos policiers pouvaient taper sans frein - Mais les rues résonnaient de paix en Indochine ». À propos de la Guerre du Viêt Nam, en faisant allusion à la Chute de Saïgon et à ce qu'en conclut Jean dOrmesson, auquel le refrain (comme le titre de la chanson), en leitmotiv, fait directement allusion : « Ah monsieur d'Ormesson - Vous osez déclarer - Qu'un air de liberté - Flottait sur Saïgon - Avant que cette ville s'appelle Ville Ho-Chi-Minh ».

Article4 dans lequel Jean d'Ormesson écrit :

« Seulement sur tous les excès et sur toutes les bavures soufflait encore un air de liberté. Une liberté viciée, sans doute, mais une liberté. »

— Jean d'Ormesson, Le Figaro, 2 mai 1975

Jean Ferrat enregistre avec Jacques Chancel l'émission "Jean Ferrat pour un soir" sur Antenne 2. Lors de la diffusion de l'émission, le 14 novembre 1975, la chanson Un air de liberté est manquante. La direction de la chaîne cédant à Jean d'Ormesson qui s'estime diffamé, décide de ne pas la passer (après que ce dernier par voie d'huissier, ait, en début d'après midi, sommé le directeur de la chaîne Marcel Jullian, de ne pas diffuser Un air de liberté). Ce dernier en préambule à l'émission fait une déclaration, précédant celle de Jean Ferrat, dans laquelle il explique pourquoi l'émission est tronquée : Quelques heures avant cette censure, donnant une conférence de presse Jean Ferrat déclarait : « J'ai réagi de façon passionnelle en écrivant cette chanson.Je n'ai rien contre monsieur d'Ormesson, contre l'homme privé. Mais c'est ce qu'il représente, (...) la presse de la grande bourgeoisie qui a toujours soutenu les guerres coloniales, que je vise à travers M. d'Ormesson ».

En 1976, Jean d’Ormesson a demandé en vain l’interdiction du titre.

Wikipédia.

Page 27 sur 33 Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
http://www.phpbb.com/